Un tempo expresso.

 Cette 23ème manifestation de la Folle Journée se révélait un immense succès.  Le thème de la Danse, encore une idée de génie de René MARTIN ! Des musiciens du monde entier avaient répondu présents à l’invitation, toutes les salles avaient affiché complet pendant les trois jours et le public s’était montré enthousiaste à chaque concert.  Une superbe réussite pour une organisation parfaite.

Mademoiselle “être” et Monsieur “avoir”

Toujours dans mes pattes, à me narguer, me poursuivre de ses assiduités plus ou moins douteuses ! Mademoiselle Être est insupportable (ça y est, elle recommence…) je disais donc que Mlle Être m’insupporte à toujours fourrer son nez partout dans mes écrits. Pas de paragraphe où elle ne fait pas son apparition, sous toutes formes d’ailleurs : présent, passé simple, passé composé, futur, imparfait et même plus que parfait et parfois, impératif ! Elle commence sérieusement à me casser les pieds !

Le voisin

Depuis ma fenêtre, je vois le balcon du voisin. Le premier jour, je l’ai surpris par hasard. Le torse moulé dans un tee-shirt usé avec des palmiers dessinés dessus, il avait l’air à peine plus vieux que moi. Le lendemain, planquée derrière le rideau, je me suis penchée, comme ça, pour vérifier : il se tenait sur son balcon, un énorme sac poubelle à la main.

La plage.

Un après-midi d’été, alors gamine de sept ans, Lilou rêvait, assise au bord de l’océan, s’amusant des vagues qui tantôt lui léchaient la plante des pieds, tantôt les recouvraient mollement, avant de refluer pour s’unir à des sœurs, venues de l’infini reprendre inlassablement l’assaut.

Back to Top