mare de feu

16 heures 45, 23 décembre

Un feu d’estompe d’ambre

Se reflète en tes eaux

ô mare du soir en repos

Point de brise  rien ne t’agite

Un ciel mauve te sert de gîte

Par dessus toi ramures décharnées

Rêvent doucement rêvent l’été

 

Le couchant à présent fort orangé

Enflamme un ciel en toi demi-noyé

Il colore les quelques ridules

Qui se forment vaguelettes ridicules

 

Bientôt c’en sera fini

La nuit te bercera en noir infini

Mais demain te retrouverai et bien fort

Pourrai de nouveau te chanter en tout autre décor

 

recueil de poésies

Claude Colson a publié jusqu’ici 12 livres, principalement des récits de vie, des poésies et une nouvelle.

https://www.facebook.com/claude8colson

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Back to Top
%d blogueurs aiment cette page :