Haikus hivernaux

Un vol d’ibis sacrés

un groupe de bernaches

hiéroglyphes dans le ciel et sur la mer

 

Le givre blanc sur l’herbe verte

il n’a pas peur du soleil d’hiver

 

Maison de pierre abandonnée pour l’hiver

la voix grave du vent dans le bois de pins

 

Au détour du sentier

le banc glacé

contemple la mer

Jean-Luc Garneau

Jean-Luc Garneau est un ami qui, au retour d’un voyage, se passionna pour cette forme littéraire. Je suis heureux de publier ici quelques-uns de ses haikus en cette période hivernale particulièrement de circonstance.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Back to Top
%d blogueurs aiment cette page :