Hors saison

Claquement des portières de la voiture sur un parking vide.

Respiration de la porte de l’immeuble.

Cliquetis de la clef de l’appartement qui résonne sobrement dans la cage d’escalier.

Crissement feutré de la porte que j’entrouvre.

Son mat du disjoncteur

Ronronnement du frigidaire  se mettant en marche.

Couinements des volets roulants.

quelques secondes intemporelles d’un silence parfait.

J’ouvre la baie vitrée.

La brise du large s’engouffre en frôlements alanguis, les arbres du jardin retrouvent leur doux friselis et quelques mouettes  me saluent en passant de piaulements aigus.

Par-delà la dune toute proche, l’écho des rouleaux qui finissent leur course en craquetant sur la plage tandis que monte le graillonnement du moteur d’une barque de pêche rentrant au port.

Le délicieux baiser de ma femme dans ce plaisir partagé d’être simplement là.

Les trois notes stupides et sauvages de mon portable qui violent cette quiétude si désirable.

 

extrait du recueil  “Sur le fil”

Partagez sur vos réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.