Paul Éluard

Dans une période où chacun disserte des limites mises à nos libertés par la lutte contre la pandémie, il m’est revenu en tête quelques vers de Paul Éluard.

Je vous propose non seulement les vingt et une strophes de ce poème lues par lui-même mais l’explication qu’il en donne. Nous sommes loin de nos petites misères ! J’avoue que j’ignorais que Liberté fut parachuté  à des milliers d’exemplaires au-dessus de la France en 1942.

Partagez sur vos réseaux sociaux
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

neuf + dix-huit =