Bonjour papy

–        Bonjour Papy.

Elle se précipite dans mes bras.  Un large sourire illumine son visage. Je la soulève.

–        – Tu as encore grandi.

–      –  Dis Papy, on va voir les canards, Dis Papy on va à la plage, Dis Papy tu me lis une histoire.  Dis papy, il est ouvert le manège ?

Papy l’emmène dire bonjour aux canards avec un morceau de pain pour les faire venir, papy l’emmène à la plage avec seau et pelle, Papy lui lit une histoire de petit ours brun et puis une autre et encore une autre. Papy l’emmène au manège pour un tour, deux tours.

–        Oh ! Papy, je voudrais une glace, dis, s’il te plait !

–        D’accord, à quel parfum ?

–        Euh ! À la fraise.

–        Mais tu m’as dit que tu n’aimais plus la fraise !

–         (sourire contrit) Oui, Papy, mais c’était hier.

–        va pour une boule à la fraise.  À la vendeuse : avec 2 serviettes s’il vous plait !

 Papy a la forme, il n’a mal nulle part, les journées défilent, beaucoup trop courtes. Et puis voilà :

–        – En revoir Papy. Je rentre chez moi avec Papa et mon doudou.

–        – Oui, à bientôt, ma petite-fille. On s’est bien amusé, tous les deux.

–       – Oh ! oui Papy. Je t’aime. Gros bisous. A bientôt.

Papy sourit mais pense « si je suis encore de ce monde !»

–        – On dit merci Papy, crois nécessaire d’ajouter gentiment le papa.

Les bisous valent mille merci et puis c’est moi qui pense merci.

Voilà, elle est partie ! Papy n’est plus papy. Il est redevenu le vieux monsieur fatigué, qui a mal au dos, mal aux jambes, mal à la tête, mal partout et tourne en rond. Grosse déprime.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Back to Top
%d blogueurs aiment cette page :