Sur le fil

Dérapage (5/6)

Tout conducteur de voiture étant un badaud qui sommeille, le flot qui circulait parfaitement dans l’autre sens avait ralenti, ralenti pour finir par s’arrêter complètement, lui aussi. Certains voulant participer à l’événement commencent à donner leur avis sur ce qu’il convient de faire et en cette période Roland Garrosienne, et une partie de tennis verbal s’amorce entre les glissières du terre-plein central. D’un côté les “entrants à Paris” favorables à Éric – puisque non concernés directement – et de l’autre “les sortants de Paris” voulant son retour dans sa voiture par anticipation d’une possible amélioration de la situation. C’est un « entrant » très cool qui engage : — La voiture est un objet personnel, chacun est libre d’en faire ce qu’il veut. — Peut-être,

Lire la suite »

Dérapage (4)

Bref résumé: Eric, pris dans un embouteillage monstre, rêve en regardant la conductrice de la voiture d’à côté. Je vous propose maintenant d’aller discrètement dans son “ailleurs.” Soyez attentifs mais silencieux, s’il vous plaît. Que s’y passe-t-il ? Cette femme, belle et souriante, sort de sa voiture très posément, contourne lentement la sienne par l’avant. Oui, pour qu’il ait tout le temps de l’admirer. Tiens, elle porte bien une jupe ! Et même une jupe écrue. Mais plus courte encore qu’il se l’était représentée en premier. Nettement plus courte ! Elle a bien raison d’ailleurs car ses jambes sont magnifiques et sont faites pour être regardées et désirées. Il baisse sa vitre d’une pression négligente tandis qu’elle se penche pour

Lire la suite »

Le cap des tempêtes (fin)

16 mars. Position : 45° 23’ S – 93° 10’ W dans les quarantièmes rugissants. La mer est devenue gris cadavre. Il n’y a plus d’horizon. Voilà cent vingt jours qu’au nom d’Allah, à 11 h 35 précise, un gamin de dix-neuf ans, bardé d’explosifs, en plein marché, a entraîné dans sa mort quatorze personnes. Quel dieu pourrait vouloir une telle haine et être encore un dieu ? L’homme n’a-t-il inventé la religion que pour justifier ses pires folies ? Je n’éprouve aucun sentiment à l’égard de ce kamikaze. L’absurdité de son acte ne suscite en moi que vide. Notre amour est toute ma vie. Il a ôté vos vies, pas l’amour. Alors j’ai embarqué sur ce bateau pour faire exister notre rêve commun de cette traversée

Lire la suite »

Le cap des tempêtes (suite1)

Si vous avez raté le début de la nouvelle, cliquez sur ce lien -> Le cap des tempêtes 13 février. Position : 45° 38’ S – 133° 07’ E au large de l’Australie, direction plein Est. J’ai croisé ce matin la frégate australienne l’ Arunta. Nous nous sommes salués par la VHF. La mer est sans doute le dernier lieu où les hommes ont gardé le sens vrai de la civilité. Le capitaine m’a avisé de prévisions météo assez mauvaises pour les jours à venir et, apprenant que je naviguais seul, m’a conseillé vivement soit de me détourner sur Puerto Williams, soit au moins de m’abriter dans la baie de l’Île Hoste. Je l’ai bien entendu remercié très courtoisement. Quelques minutes plus tard, j’ai

Lire la suite »