Le serpent majuscule

Je ne vous ferai pas l’injure de vous présenter l’auteur de “Au revoir là-haut”.  Qu’y-a-t-il de commun entre ces 2 romans ? Le style certes et le goût pour le macabre. Mais la grande différence est qu’ici tout est pour rire et visiblement Pierre Lemaitre s’est bien amusé !  Une tueuse à gage, grande professionnelle, peu à peu déraille… et fouraille à qui mieux mieux. Je ne vous en dirai pas plus pour ne pas gâcher votre lecture.  Ouvrir le livre, c’est renoncer à faire ce que vous aviez préalablement prévu et ne cherchez pas à deviner ce qui va se passer à la page suivante, vous seriez à chaque fois pris à contre pied.  Un polar ? Un roman noir ? Pour moi, un jouissif jeu de massacre, un gag en 330 pages !

Tel est mon avis. N’hésitez pas à donner ici le votre.

Bonne lecture.

Si ce roman vient seulement de paraitre, il est en fait le premier que P. Lemaitre ait écrit, en 1985, mais qu’il avait laissé dans un tiroir, occupé par d’autres projets. Quelle leçon de modestie pour des écrivaillons comme moi, toujours impatients et inquiets de trouver un éditeur !

 

Pierre lemaitre

 

Partagez sur vos réseaux sociaux
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

14 − 4 =