Youth

Revu hier avec beaucoup de plaisir ce film de Paulo Sorrentino sorti en salles en 2015 (Une éternité ?).

Deux vieux amis, l’un chef d’orchestre célèbre retraité et l’autre cinéaste voulant tourner un dernier film testament, se retrouvent chaque année dans un hôtel luxueux en Suisse (très luxueux et ressemblant davantage à une thalasso).

Peu importe l’histoire. Il y a t-il d’ailleurs un début, une évolution et vraiment une fin ? Une chute, oui. Très belle, émouvante et musicale pour laquelle on se plait à rester à regarder le générique défiler (pour une fois) .

Chaque plan est magnifiquement construit avec une mise en scène fouillée, des dialogues ciselés, des personnages attachants. Souvent finement drôle, toujours d’une grande humanité. Si la vieillesse est le thème de départ, c’est la vie qui est au centre du film avec des rôles secondaires … qui ne le sont pas car donnant tout le sens du scénario. A titre d’exemple, la fille du musicien, jouée par Rachel Weis, voulant faire avouer par son père pourquoi son mari la quitte, vaut son pesant d’or ! Je ne vous dirai pas la dernière réplique de ce dialogue savoureux.

Je viens de relire les avis journalistiques de l’époque. À force de vouloir justifier leur salaires, ils trouveraient à redire au plus beau chef d’œuvre de tous les temps ! La Joconde ne nous regarde -t-elle pas de travers ?

Croyaient moi, Youth est un petit bijou ! ( visible actuellement sur Netflix mais certainement aussi ailleurs.) Partagez-vous mon opinion ?

 

Partagez sur vos réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.