Le soleil, la lune et le coq.

Ces trois Etres étaient, dit-on, des frères.

Ils habitaient au Ciel.

Le Soleil était l’aîné, la Lune était la cadette et le Coq le plus jeune…

Chaque jour, la Lune jouait avec le Coq et faisait semblant de le laisser tomber.

Cette petite distraction exaspérait le Soleil et il recommandait vainement à la Lune d’être prudente.

Un jour, la Lune tenant mal le Coq le lâcha et il tomba.

Le Soleil fut fort en colère et il se précipita sur la Lune.

La lutte dura pendant un jour et la Lune fut vaincue; éperdue elle prit la fuite.

Le Soleil la poursuivit mais en vain.

Depuis ce jour ils ne cessent de courir l’un après l’autre sans jamais pouvoir s’atteindre.

Voilà pourquoi les coqs ne chantent pas la nuit mais seulement au lever du soleil,

« avy isoky », « mon aîné va venir », disent-ils.

Contes de Madagascar

Charles RENEL (1866 – 1925)

http://agir.avec.madagascar.over-blog.com/

Partagez sur vos réseaux sociaux
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

4 × 1 =