Poésie

Femme en flammes

Sur une sculpture de Dali Reflet de lumière peau méticuleusement enrobée d’une couleur or rayon de soleil sur ce carré de verre elle est la femme en flammes A trop s’y frotter elle s’est embrasée à trop lisser ses formes la peau s’en est allée coulée de bronze carapace incandescente On nous dit de ne pas toucher on nous dit de laisser le temps au temps la cicatrisation glacée du métal prépare son œuvre De ce brasier en forme d’ailes naîtra une statue au cœur de fer dévoilant ses facettes les tiroirs entrebâillés seront son histoire Bernadette Delage Secrets lutin  

Lire la suite »

Mon silence

Le très beau poème “D’une ile l’autre” de Ile Eniger que j’ai le plaisir de vous présenter cette semaine m’a rappelé un texte (beaucoup moins talentueux) que j’avais écrit il y a quelques années et que voici. Preuve que ce blog est ainsi modestement un lieu de rencontres. Non je ne veux pas vous parler de ce silence vide d’une pièce close ou du cercueil refermé, mais simplement de cette absence de bruit qui permet d’entendre la vie et libère l’esprit.

Lire la suite »

Le tanka

Après m’avoir proposé des Haïkus, voici que mon ami Jean-Luc me fait découvrir le Tanka. Si vous voulez vous y essayer ! Le tanka, poème japonais signifiant « chant court », date du VIIIe siècle. Ancêtre du haïku, il se compose de 31 mores répartis sur 5 lignes, selon le rythme 5-7-5/7-7. 1) Sur le rosier nain la première coccinelle les points sur son dos réveillent le souvenir de mes quatre ans ébahis   1-3 : description (extérieur) 4-5 : émotion (intériorité) L3 : vers pivot, il permet de glisser insensiblement de la 1ère partie à la seconde.   2) Dans la nuit de lune la plainte de la hulotte sa vie à l’envers en silence à trois pas d’elle moi non plus je ne

Lire la suite »