Poésie

Hors saison

Claquement des portières de la voiture sur un parking vide. Respiration de la porte de l’immeuble. Cliquetis de la clef de l’appartement qui résonne sobrement dans la cage d’escalier. Crissement feutré de la porte que j’entrouvre. Son mat du disjoncteur et ronronnement du frigidaire qui se met en marche. Couinements des volets roulants que j’ouvre les uns après les autres. Silence parfait de quelques secondes intemporelles. J’ouvre la baie vitrée. La brise du large s’engouffre en frôlements alanguis, les arbres du jardin retrouvent leur doux friselis chantant et quelques mouettes en passant me saluent de piaulements aigus. Par-delà la dune toute proche, l’écho des rouleaux qui finissent leur course en craquetant sur la plage tandis que monte le graillonnement du

Lire la suite »